Le miel, un aliment sain et complexe aux nombreuses vertus.


Du sucre, oui, mais du BON sucre !

Le miel est composé de sucres simples facilement assimilables, essentiellement fructose (sucre lent) et glucose (sucre rapide) et il est composé également, en très petite quantité, de dextrines et de saccharose (env. 1%). Rien à voir donc avec le sucre blanc industriel qui est composé principalement de saccharose, moins facilement ingérable.

 

Le fructose a un index glycémique plus bas que les autres sucres, il libère moins d'insuline (donc moins de fringales) et s'assimile de manière plus lente. C'est pour cette raison que les athlètes consomment du miel.

 

Le miel est aussi votre allié pour garder la ligne : Il sucre beaucoup plus que le sucre industriel (1,3 fois plus), ce qui vous permettra de réduire d'un quart la quantité de sucre de vos recettes. Un gramme de miel fournit 3,26 calories.

 

Pour info : Plus un miel est riche en glucose, plus il se cristallise. Un miel qui reste liquide et qui ne se cristallise pas avec le temps est donc simplement un miel qui contient moins de glucose.

 


Bien des vertus...

Riche en sels minéraux (phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium...), le miel favorise la croissance, fortifie le squelette, revitalise l'hémoglobine.

Il facilite la digestion et la rétention bénéfique du calcium et du magnésium grâce à sa très large gamme de vitamines.

 

Le miel est un reconstituant cardiaque et sanguin grâce à ses facteurs glycolytique et cholinergique.

Le facteur glycolytique, stimulateur d'une utilisation accrue des glucides, constitue un tonique du muscle cardiaque.

Le facteur cholinergique favorise la circulation du myocarde en étant actif sur la perméabilité des vaisseaux.


Grâce à sa haute concentration en sucres et à sa richesse en diastases, le miel a un pouvoir antiseptique. Il sera par exemple efficace pour soigner les maux de gorge ou encore pour éviter toute fermentation intestinale.

 

Il est aussi cicatrisant (certains hôpitaux l'utilisent pour favoriser des cicatrisations post-chirurgicales), on pourra l'utiliser sur une petite plaie, un coup de soleil, une peau acnéique, ...


Il contient de l'inhibine (facteur antibiotique rare), principal responsable de son activité anti-microbienne. Ses acides organiques sont fébrifuges (font baisser la fièvre) et diurétiques (augmentent la sécrétion urinaire).

Son acide formique est stimulateur du péristaltisme intestinal (contractions du tube digestif qui se font du haut vers le bas, qui permettent la progression des aliments puis, après leur digestion, des matières fécales).

Les invertases et amylases, deux enzymes du miel, lui donnent aussi des propriétés laxatives.

 

 

En plus de ses différentes propriétés que l'on retrouve dans tout type de miel, chaque miel aura des vertus médicinales différentes selon la fleur dominante dont il provient :

- Miel d'acacia : régulateur intestinal

- Miel de bruyère : lutte contre les problèmes rénaux

- Miel de châtaignier : favorise la circulation sanguine

- Miel de chêne : aide à combattre la fatigue et l'anémie

- Miel d'eucalyptus : calme la toux et les affections ORL

- Miel d'oranger : soulage les migraines et les insomnies

- Miel de thym : aide à la cicatrisation en l'appliquant localement

- Miel de tilleul : calme, apaise les états nerveux

 


Comment le consommer ?

Le miel peut se consommer de nombreuses manières : pour remplacer le sucre industriel (que ce soit dans votre thé ou lors de la confection d'un gâteau par exemple), en tartines, sur des plats, ...

Il se marie très bien avec le fromage de chèvre et aussi avec de nombreuses épices : gingembre, cannelle, cumin, poivre, anis, ...

 

Attention toutefois si vous souhaitez remplacer le sucre industriel par du miel : réduisez les doses, car (comme vu plus haut) le miel sucre plus que le sucre industriel !

 

Si vous souhaitez garder toutes ses propriétés, il est préférable de ne pas trop le chauffer (pas plus de 40°C).

 


Gelée royale, Propolis, pollen, ... eux aussi sont bons pour la santé !

 

- La gelée royale renforcera votre système immunitaire. Elle est très riche en nutriments et aidera à lutter contre les maladies de l'hiver. Elle améliore aussi les performances physiques et intellectuelles, c'est pourquoi les sportifs et les étudiants en période d'examens l'utilisent. Elle joue aussi un rôle sur le moral car elle a un côté euphorisant, elle aide à faire baisser le stress et à combattre les états dépressifs.

On la consommera plutôt le matin, à jeun, 20 minutes avant le petit déjeuner (1g par jour). On fera une cure de 20 jours, à renouveler 2 fois dans l'année (plutôt à l'automne et à la fin de l'hiver).

 

- La propolis aidera à soigner des aphtes, une gingivite, un abcès... et on pourra aussi l'utiliser pour lutter contre des infections ORL (angine, bronchite, grippe, rhume). Tout comme le miel, on pourra aussi l'utiliser en application externe sur des plaies, brûlures, coups de soleil, afin d'apaiser et de favoriser la cicatrisation.

 

- Le pollen stimule et détoxifie. Il aidera à lutter contre les agressions extérieures. Il combat également la diarrhée et la constipation car il rééquilibre la flore intestinale. Allié également de votre beauté, il redonnera force à vos cheveux et à vos ongles (car il contient de la vitamine B6 et de la cystine). Contenant également beaucoup de protéines (4x plus que la viande de boeuf) et peu de graisses et de toxines, il sera également un allié pour la perte de poids.


Qu'est-ce que la propolis et que nous apporte-t-elle ?

Il s’agit d’une substance résineuse récoltée et transformée par l’abeille. Elle la prend sur les bourgeons et sur la résine des arbres.
Le mot Pro : en avant… Polis : cité, par son étymologie nous amène à considérer la ruche comme une entité sociale : par extension c’est ce qui est à l’entrée de la ruche. On peut rencontrer aussi le qualificatif de “cire noire” dans des textes anciens. La propolis est donc une substance résineuse constituée de divers produits végétaux mélangés avec les sécrétions salivaires de l’abeille.
C’est seulement à l’issue de cette transformation que cette résine devient « Propolis ». Les abeilles la récoltent d’abord pour colmater les trous de la ruche afin d’en assurer l’étanchéité. Ainsi la ruche est plus stérile que le plus stérile des blocs opératoires.

Si un lézard ou une petite souris gourmands de miel parviennent à entrer dans la ruche, la reine ou des abeilles vont la piquer pour la tuer et aucune abeille n’aura la force de la sortir de la ruche. Les abeilles seront chargées par la reine d’embaumer les cadavres.

On ne constate aucune putréfaction démontrant que la propolis bloque tout développement microbien. Cette observation a permis d’établir les premières propriétés biologiques de la propolis et son utilisation par les différentes civilisations à travers les siècles. Les Égyptiens enrobaient leurs Pharaons à leur mort de propolis, ce qui nous permet de les retrouver aujourd’hui quasiment intacts.

 

On peut trouver autant de propolis qu’il y a de biotopes, car les abeilles vont aller récolter toutes sortes de résines végétales dans leur écosystème pour former cette sorte de ciment antiseptique et qui a bien d’autres qualités.
Les propriétés pharmacobiologiques de la propolis décrite dans la littérature scientifique (toute source botanique confondue) sont nombreuses et démontrées scientifiquement : antibactérienne, antivirale, antifongique, antioxydante, anesthésiante (elle devrait être plus utilisée par les chirurgiens dentistes et les stomatologues), anti-inflammatoire, anti-angiogénique, immuno-modulatrice, anti-tumorale.

 

Comme vous pouvez l’imaginer il y a donc de très nombreuses indications pour utiliser ce produit merveilleux que les abeilles nous offrent pour notre santé.

 

Source : http://www.professeur-joyeux.com/propolis-une-merveille-de-la-nature-pour-rester-en-bonne-sante/

 

Retrouvez ici les produits de la ruche (gelée royale, gommes et sirop à la propolis, ...)


Le miel est un aliment aux multiples bienfaits. Remercions les abeilles qui, pour fabriquer un kilo de miel, font environ 50.000 vols et visitent des millions de fleurs. L'abeille consomme 3 milligrammes de miel par jour (valeur moyenne sur l'année). Pensons donc à le savourer lorsque nous en consommons !