Choisir les bons aliments pour guérir / prévenir des maladies

 

L'ail prévient les AVC.

Pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC), ajoutez régulièrement de l’ail à vos menus ! Riche en composés soufrés, il diminuerait la formation des caillots de sang dans les artères et renforcerait les mécanismes naturels d’anticoagulation. Environ 80 % des AVC sont causés par un caillot bloquant le flux sanguin vers une partie du cerveau.

On consomme l’ail plutôt cru que cuit pour bénéficier de ses bienfaits.

Autres vertus de l’ail : Prévention des maladies cardiovasculaires et du cancer.

Astuce : Pour éviter la mauvaise haleine, mâcher du persil ou de la menthe car ils sont riches en chlorophylle, substance reconnue pour limiter ce désagrément.

 

Les baies de Goji pour stimuler le système immunitaire, ralentir le vieillissement neurologique, combattre la fatigue et la faiblesse, mais aussi pour protéger le foie, les reins et les organes de la vision, traiter l’infertilité masculine et les troubles respiratoires.


Les graines de chia pour faire le plein de fibres, d'oméga 3 et prévenir des troubles cardiovasculaires.
Ces graines sont riches en fibres alimentaires et renferment de 15% à 17% d’oméga-3. Le chia contient aussi environ 23% de protéines et il est une bonne source de vitamine B9, de calcium et d’antioxydants.


Le chocolat pour réduire l'anxiété. (Oui mesdames, je savais bien que vous espériez voir cet aliment dans la liste ;) )

Les nutriments contenus dans le chocolat entraînent une augmentation du tryptophane​, un acide aminé qui, lorsqu’il passe dans le cerveau, se transforme en sérotonine. Cette hormone détient un rôle important dans les changements d’humeur. Une carence ou un déséquilibre de sérotonine pourrait provoquer un état anxieux. Le chocolat, qu’il soit noir, au lait ou blanc, rendrait heureux mais avec modération car le chocolat est calorique. Préférez le noir pour limiter les calories..

 

Le chou, anticancer du côlon.

Parce qu’il contient des glucosinolates, le chou est un aliment indispensable pour prévenir et soigner le cancer du côlon. En effet, ces molécules sont capables de libérer deux classes de composés à très forte activité anticancéreuse : les indoles et les isothiocynates. Ces derniers freineraient la croissance des tumeurs et protègeraient les cellules de l’attaque des radicaux libres (molécules néfastes pour l’organisme qui augmente le risque de cancer). De plus, le chou contient de la lutéine, un antioxydant qui pourrait réduire de 17 % le risque de développer un cancer du côlon (American Journal of Clinical Nutrition, 2000). En pratique : on le consomme cru ou cuit à la vapeur.

Autres vertus du chou : prévention des maladies cardiovasculaires.

 

Le fenouil pour éliminer.

Sa racine est diurétique et facilite l’élimination urinaire et intestinale, quant à ses graines, elles améliorent la digestion des graisses ce qui favorise une bonne digestion et un bon transit. Le fenouil est peu calorique (16 cal pour 100 g) et comme il est riche en fibres, il rassasie rapidement.

Autres vertus du fenouil : Il a une action contre les troubles digestifs (douleurs intestinales, flatulences), la goutte et les calculs rénaux.

A noter : Le fenouil ne fait en rien fondre les graisses.

 

Les lentilles pour stimuler l'organisme.

Comme les protéines et les lipides, les glucides sont des nutriments essentiels qui fournissent de l’énergie à l’organisme. Les lentilles, grâce à leur teneur importante en glucides (100 g de lentilles cuites = 13 g de glucides) permettent de stimuler l'organisme en augmentant le tonus et en améliorant l’humeur. En raison de leur teneur en fibres (4,5 g de fibres pour 1 portion de 125 ml), les lentilles permettraient de lutter contre certains types de cancer, comme le cancer du côlon, le diabète de type 2 ou la constipation. De plus, les lentilles contiennent des antioxydants qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres (= substances produites au cours du fonctionnement normal de l’organisme). Enfin, les lentilles font partie des légumineuses dont la consommation régulière est recommandée.

 

Les noix contre le cholestérol et pour favoriser la relaxation.

Selon des recherches australiennes menées en 2004, la consommation de 30g de noix par jour réduirait de 10 % le taux de "mauvais cholestérol" (LDL) après six mois ! Elle améliorerait aussi le rapport entre le taux de bon cholestérol et le cholestérol total. Ces bienfaits sont dus à la richesse des noix en acides gras poly-insaturés (40 à 45 g pour 100 g), en vitamine E, en fibres, en magnésium, en phytostérols (110 mg pour 100 g) et en composés phénoliques (acide gallique...).

Les noix sont donc connues, entre autres, pour leur teneur importante en magnésium avec 133 mg pour 1/4 d’une tasse g de noix. L’apport quotidien recommandé en magnésium afin de permettre à l’organisme de bien fonctionner est d’environ 350 mg. Le magnésium joue un rôle important dans le métabolisme de l’énergie et il joue un rôle essentiel dans la transmission nerveuse et dans la relaxation, un processus vital pour la fonction cardiaque. Une carence en magnésium serait associé à la spasmophilie, un trouble également appelé hyperexcitabilité neuromusculaire. Pour favoriser la détente et le bien-être, n’hésitez pas à mettre la noix au menu de vos collations !

Attention : Les noix sèches, souvent consommées à l’apéritif, sont très salées. Préférez les noix natures. Autres vertus des noix : Prévention de l’AVC, de l’infarctus.

 

Le nopal (figuier de Barbarie) pour réduire le taux de glucose sanguin, soulager les douleurs gastro-intestinales, prévenir les ulcères gastriques.

Le nopal peut être utilisé par voie interne pour traiter divers troubles gastro-intestinaux et pour faire baisser le taux de glucose sanguin chez les diabétiques. Comme beaucoup de produits naturels riches en fibres alimentaires, le nopal agirait principalement en diminuant l'absorption du glucose.

Il peut aussi être utilisé en application locale pour accélérer la guérison des blessures cutanées.


Les oignons contre l'hypertension.

Cet aliment de la famille des liliacés (la même que celle de l’ail, du poireau et de l’échalote) ferait baisser la tension artérielle ! Des chercheurs américains ont démontré que suite à l’administration journalière de 730 mg de quercétine (pigment très présent dans l’oignon (15 mg par 100 g) pendant 28 jours, la moitié de leurs sujets souffrant d’hypertension avaient vu leur tension artérielle baisser. Leur hypothèse : la quercétine limiterait la production d’angiotensine II, une molécule qui augmente la pression sanguine.

On consomme l’oignon plutôt cru que cuit pour bénéficier de ses bienfaits.

Autres vertus de l’oignon : anti-cholestérol et prévient les maladies cardiovasculaires.


L'huile d'olive est un véritable élixir.

Elle favorise la croissance osseuse et consolide la densité des os en en facilitant la minéralisation. De plus, de toutes les graisses alimentaires, elle est la plus riche en acides gras mono-insaturés (environ 70%). Sa consommation régulière participe ainsi à la prévention des maladies cardio-vasculaires et permet également de diminuer le "mauvais cholestérol" au profit du "bon cholestérol". Etant le plus digeste des corps gras, l'huile d'olive est excellente pour l'estomac car elle améliore la digestion ainsi que le transit intestinal, tout en favorisant les sécrétions biliaires. En moyenne 5x plus riche en vitamine E que le beurre, elle participe activement aux défenses de notre organisme contre le vieillissement.

 

Le saumon contre Alzheimer et pour plus d'optimisme.

Parce qu’il est riche en DHA, un acide gras de la famille des oméga 3 (contient 0,5 à 1,5 g d’oméga-3 pour 100g), le saumon préviendrait la maladie d’Alzheimer. En effet, cette dernière est notamment associée à une carence en cette substance. Des chercheurs du centre médical St Luke de Chicago ont observé que les personnes de 65 ans et plus qui consomment du poisson au moins une fois par semaine ont 60% moins de risques de développer la maladie que celles qui n’en mangent pas. (A noter : Le DHA est aussi présent dans le maquereau, le flétan, le hareng et la sardine.)

Autres vertus du saumon : prévention des maladies cardiovasculaires et de la dégénérescence maculaire (DMLA), soulagement des douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde, et lutte contre l'excès de ​cholestérol grâce aux vertus anti-inflammatoires des oméga-3 qui rendraient optimiste. Une étude affirme que les personnes qui consomment du saumon seraient moins déprimées et seraient moins touchées par la dépression. En plus d'être un aliment santé, le saumon est très peu calorique avec seulement 200 kcals pour 100g. Une bonne raison de le mettre au menu !

 

Les graines de sésame pour la bonne humeur.

Elles sont riches en vitamine B6. Egalement appelée pyridoxine, la vitamine B6, joue un rôle important dans la synthèse de neurotransmetteurs comme la sérotonine (= hormone du plaisir) ou la dopamine (= hormone du bonheur). Par conséquent, la consommation de graines de sésame favoriserait le processus chimique de la "bonne humeur". Une étude affirme d'ailleurs qu'une carence en vitamine B6 entraînerait un excès d’irritabilité. De plus, les graines de sésame possèdent aussi des vertus antioxydantes qui jouent un rôle capital dans le ralentissement du vieillissement cellulaire.

 

Le soja, anti-stress et bénéfique pour lutter contre le mauvais cholestérol.

Il contient un acide aminé important pour l’organisme : la tyrosine. Lorsque celle-ci arrive dans le cerveau, elle est transformée en dopamine (hormone du plaisir). Elle agit alors comme régulateur de l’humeur et permettrait de réduire le stress.

Le soja pourrait avoir un effet préventif sur les maladies cardiovasculaires puisqu'il contient des acides gras. Il serait également bénéfique sur le taux de "mauvais" cholestérol LDL.
L’Agence française de Sécurité des Aliments recommande (aux personnes souffrant d'excès de cholestérol) une consommation de soja, sous toutes ses formes, d’au moins 30g par jour.

 

Le vinaigre a de grandes vertus curatives.

Par son acide acétique, il réduit le niveau des graisses dans le sang et prévient les maladies cardio-vasculaires. A cet effet, dilué dans un verre d'eau ou mélangé à de l'huile d'olive, le vinaigre de pomme reste le meilleur : il contient, en plus de l'acide acétique, des acides organiques qui entrent dans le métabolisme alimentaire et des minéraux indispensables au corps humain. Le vinaigre est également un excellent antiseptique dermatologique et digestif ainsi qu'un anti-inflammatoire pour les reins et la vessie.
 

Sources : www.medisite.fr

www.passeportsante.net